28 juillet 2008

BARBARA CARTLAND

Barbara Cartland reste une valeur sûre du roman à l'eau de rose, pourtant dieu sait si les concurrents ne manquent pas.  Son succès est tel qu'elle entre au Guiness Book des records pour ses 723 livres publiés.
imageLe schéma de ses personnages est toujours le même : les hommes doivent être riches, passionnés, solides et avoir de la retenue, la femme est présentée comme pure, innocente, timide et vierge.  Bref, un schéma réducteur et terriblement sexiste.

"Être gentil, compréhensif mais ferme est la devise que tout homme devrait adopter en se mariant"

C'est en 1923 qu'elle publie son premier roman, le succès ne la quittera plus. Jusque dans les années 60, elle publiera deux romans par an pour passer ensuite à deux romans par mois.   Le travail est alors bien rôdé,  personnages mièvres, absence d'intrigues et d'idées, elle écrit également des livres de cuisine (rien de telle que de la bonne nourriture pour "tenir" un homme) ainsi que des traités de morale.  Barbara Cartland installée dans un sofa dicte ses histoires à l'une de ses six secrétaires, dans sa bibliothèque on trouve Joyce, Tolstoï, Kant et Shakespeare.  Cartland aime l'argent et a trouvé la recette du succès, pourquoi s'en priverait-elle ?

biopic1"Nous, les romanciers historiques, somme là pour que les gens ressentent les émotions, pas pour qu'ils pensent"

On trouve parmi les admirateurs de la barbie acidulée Churchill, Sadate et Indira Gandhi, elle est également très appréciée dans les pays musulmans.  Traduite en 26 langues, elle a vendu rien qu'en France plus de 25 millions de volumes.  L'incroyable dame en rose et reine du kitsch a du répondant, à un journaliste qui lui demande si elle pense que les barrières sociales sont tombées en Angleterre, elle répond "Naturellement darling.  Sinon je ne serais pas en train de parler à quelqu'un comme vous".  Barbara Cartland est très proche du parti conservateur, si elle montre malgré tout une certaine fibre sociale que même ses adversaires travaillistes lui reconnaîssent, elle mène une véritable guerre contre l'homosexualité et la pornographie.  La vieille dame excentrique meure en 2000, onze ans plutôt elle avait adressé aux magasines anglais sa nécrologie entourée comme il se doit d'un ruban rose. 
Le plus comique avec les livres de Barbara Cartland c'est que ces derniers continuent à se vendre et a être emprunté dans les bibliothèques avec une certaine gêne, un peu comme les ouvrages pornographiques qu'elle détestait tant
.

sources : Barbara Cartland : ils auraient 100 ans en 2001.  Le Vif-l'ExpressVif-l'Express, 2001. p. 56-60
http ://fr.wikipedia.org/Barbara Cartland
http://www.barbaracartland.com (site officiel)

 

Posté par manolos à 18:48 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur BARBARA CARTLAND

    La pauvre romancière est même commentée, et condamnée par Muriel Barbery dans son "L'élégance du hérisson" comme l'auteur type de la concierge ignorante et stupide!

    Posté par sybilline, 29 juillet 2008 à 19:29 | | Répondre
  • barbara cartland

    j adore ses livres ils me donne envie de voler

    Posté par lorjuste, 14 mai 2010 à 02:30 | | Répondre
Nouveau commentaire