11 août 2008

L'adversaire

CARRERE, Emmanuel.  L'adversaire. Folio, 2000.  219 p.

2070416216En 1993, Jean-Claude Romand, un médecin sans histoire tue sa femme, ses deux enfants, ses parents puis tente de se suicider.  Les enquêteurs découvrent alors que le gentil docteur Romand n'avait jamais été médecin à l'OMS et qu'il avait menti a sa famille et ses amis pendant 18 ans.
Ce livre est intéressant à plus d'un titre.  Ce fait-divers véridique est déjà en soi extraordinaire et ahurissant; si on peut concevoir qu'un premier mensonge puisse en entraîner un autre et mener au drame, comment peut-on pendant 18 ans bâtir sa vie sur du vide ?   Romand était considéré comme  profondément gentil, réservé, modeste et timide et personne ne soupçonnait ce qu'on ne peut même pas appeler une double vie puisque ses mensonges n'étaient comblés par rien d'autre.  Ce qui est effrayant c'est de penser qu'au fond on connaît bien peu les gens que nous croisons chaque jours.
L'autre intérêt de ce livre réside dans la position de l'écrivain par rapport à son récit.  E.Carrère ne cache pas sa fascination pour cette histoire et il s'interroge, n'entretient-il pas le narcissisme de Romand en lui donnant ainsi une publicité inespérée ? Romand est-il encore capable de dire la vérité après une vie de mensonge, est-il "normal" et croit-il a ce qu'il dit ?  On sent que l'auteur a été profondément remué, mal à l'aise, s'excusant presque  et il ne peut s'empêcher de faire un parallèle avec sa propre existence. C'est donc un récit passionnant, remuant et  le passage concernant le meurtre des enfants très angoissant.   Enfin, on ne peut ne pas mentionner le film inspiré de cette histoire, D.Auteuil dans le rôle de Romand y est très convainquant et d'un réalisme qui donne froid dans le dos. 

Posté par manolos à 19:47 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur L'adversaire

    J'ai aimé le livre comme le film...
    Cette histoire est troublante.

    Posté par Marie-France, 13 août 2008 à 16:46 | | Répondre
Nouveau commentaire